La dérogation scolaire, est-ce bon pour mon enfant ?

 In Psychoéducation, Psychologie

Votre enfant démontre des aptitudes particulières pour l’école, mais il n’aura pas encore l’âge requis de 5 ans pour son entrée en maternelle au 30 septembre ? Peut-être envisagez-vous un processus de dérogation scolaire qui pourrait lui permettre d’entrer plus tôt que prévu à l’école vu ses aptitudes particulières ?

Qu’est-ce que la dérogation scolaire ?

Une dérogation scolaire, c’est une mesure exceptionnelle pour identifier des caractéristiques que l’on considère comme étant hors du commun chez un enfant. Concrètement, il s’agit d’une évaluation des aptitudes d’un enfant par un psychologue ou un psychoéducateur dans les sphères cognitive, socioaffective et psychomotrice pour une entrée précoce en maternelle ou au primaire. La dérogation scolaire permet à un enfant qui possède un niveau de développement très avancé dans toutes ces sphères de déroger à la loi et de commencer l’école une année plus tôt.

La dérogation scolaire, une mesure d’exception

Pour qu’un enfant reçoive une dérogation scolaire, celui-ci doit se démarquer de façon évidente de la moyenne, et ce, dans les trois sphères de développement. Ça ne suffit pas que votre enfant sache écrire son nom, réciter l’alphabet et compter jusqu’à 20 pour entrer à l’école. Il faut aussi qu’il ait la maturité, les aptitudes sociales et motrices, une bonne compréhension des consignes, etc.

Pour obtenir une dérogation scolaire, les parents doivent obtenir un rapport favorable d’un psychologue ou d’un psychoéducateur qui démontre que l’enfant subira un préjudice s’il n’obtient pas la dérogation. En d’autres termes, il faut prouver que l’enfant subira plus de torts à poursuivre la garderie une année de plus que d’intégrer l’école plus jeune.

06La démarche pour obtenir la dérogation scolaire est très encadrée et elle est essentielle pour établir un portrait global de l’enfant et décider si oui ou non il a le profil requis pour « gagner une année ».

Quand on a un enfant qui est doué et qui démontre un niveau de développement plus grand que la moyenne, il est tout à fait normal comme parent de chercher à le stimuler et d’envisager la dérogation scolaire comme solution. Rappelez-vous que la démarche pour la dérogation scolaire est une mesure exceptionnelle et que, même si votre enfant est très doué, il est fort possible que celui-ci ne réussisse pas le processus. Il faut s’y préparer et préparer l’enfant également.

Les psychologues et psychoéducateurs de Serespro peuvent évaluer votre enfant pour une dérogation scolaire et vous épauler dans la démarche. Prenez rendez-vous via notre site Internet ou par téléphone :

Dans la grande région de Montréal : 514 251-0060
Sans frais ailleurs au Québec : 1 877 251-0060