Les mesures d’adaptation scolaire pour les enfants atteints d’un trouble d’apprentissage

 In Trouble d'apprentissage

Les enfants atteints d’un trouble d’apprentissage (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dysplasie, trouble déficitaire de l’attention, etc.) ont parfois besoin d’outils pédagogiques particuliers adaptés à leur condition pour être en mesure de suivre une classe ordinaire.

Une fois que l’enfant a son diagnostic, une rencontre avec le spécialiste pouvant émettre un diagnostic en fonction du trouble de l’enfant (orthophoniste, psychologue, neuropsychologue) permet d’élaborer un plan d’intervention spécifique à son trouble d’apprentissage. Ce plan inclura, entre autres, des mesures d’adaptation à l’école, telles qu’autorisées par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec (MÉES). En effet, les enfants ayant un diagnostic officiel de trouble d’apprentissage ont droit à des outils et des mesures spéciales pour leurs travaux et pour les examens, et ce, dans le but d’être évalué de la façon la plus juste possible. Ces mesures ne changent rien dans les exigences, mais elles permettent d’atténuer les obstacles pour que l’enfant soit en mesure de réaliser le même travail que les autres élèves de la classe.

Le MÉES précise, dans son document Précisions sur la flexibilité pédagogique, les mesures d’adaptation et les modifications pour les élèves ayant des besoins particuliers que : « Les mesures d’adaptation, planifiées dans le cadre de la démarche du plan d’intervention d’un élève, ont pour but de lui permettre de réaliser les mêmes apprentissages que les autres élèves et d’en faire la démonstration. Le fait qu’elles soient convenues dans le plan d’intervention permet d’en assurer le suivi. »1

Selon le trouble d’apprentissage et le niveau scolaire de l’étudiant (primaire, secondaire, cégep, université), les outils peuvent varier, mais voici quelques exemples de mesures d’adaptation scolaire pour les enfants atteints d’un trouble d’apprentissage :

  • Temps supplémentaire pour les examens;
  • Aides technologiques (logiciels, tablette, etc.);
  • Tutorat adapté;
  • Prise de notes électronique ou manuscrite, ou encore, un preneur de notes;
  • Changement de l’environnement (isolement pour un examen, par exemple);
  • Médias substituts (documents audio, fichiers électroniques, etc.);
  • Autres mesures possibles.

La réussite scolaire est tout à fait possible, malgré le défi supplémentaire que représente le trouble d’apprentissage. Il s’agit d’obtenir un diagnostic essentiel à la mise en place de stratégies permettant la réussite scolaire de l’élève.