Dyslexie et dysorthographie chez l’enfant : les signes à surveiller

 In Orthopédagogie

La dyslexie et la dysorthographie sont des troubles du langage d’origine neurologique qui n’ont rien à voir avec l’intelligence de l’enfant. Ils sont parmi les plus importants troubles d’apprentissage et touchent de 8 à 10 % des enfants d’âge scolaire.

De manière générale, on parle de dyslexie pour un trouble de la lecture et de la dysorthographie pour un trouble de l’écriture; l’un et l’autre formant un ensemble de difficultés d’apprentissage qui touchent la lecture, l’orthographe, l’écriture et la compréhension globale des mots, d’un texte ou des consignes.

Quels sont les signes qui peuvent indiquer que mon enfant est dyslexique?

D’abord, il est nécessaire de considérer le facteur génétique; si un parent ou un proche est dyslexique ou s’il avait beaucoup de difficultés à l’école dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, il est possible que votre enfant ait la même difficulté puisque la moitié des cas seraient influencés par une composante génétique.

Bien qu’il soit nécessaire que l’enfant ait l’âge d’apprendre à lire et à écrire pour diagnostiquer la dyslexie/dysorthographie, voici quelques signes avant-coureurs qui pourraient déjà mettre la puce à l’oreille avant l’entrée à l’école :

  • Il a de la difficulté à apprendre des nouveaux mots;
  • Il n’aime pas jouer avec les sons (comptines, rimes, etc.);
  • Il a de la misère à apprendre ses couleurs.
  • Une fois l’entrée à l’école, si votre enfant éprouve beaucoup de difficulté et que vous avez des soupçons, observez certains signes :
  • L’enfant ne comprend pas ce qu’il écrit;
  • Il confond les lettres ou des mots semblables, fait des inversions, des omissions, etc. (p/q, ro/or, palier/papier, amie/aime, arbre/arbe, etc.);
  • Sa lecture est saccadée, hésitante;
  • Il écrit au son ou colle des mots de façon innaproriée (tout à coup devient toutacou, gâteau devient gato, etc.)

Qui et quand consulter pour la dyslexie/dysorthographie?

Bien souvent, le professeur remarque assez tôt les signes de dyslexie/dysorthographie, mais certains enfants utilisent d’autres forces pour compenser en classe, ce qui rend plus difficile le repérage de la difficulté.

Outre l’enseignant, le médecin de famille, un psychologue et un orthophoniste sont aussi aptes à évaluer l’enfant et à le référer afin de diagnostiquer et commencer dès que possible l’intervention afin de permettre à l’enfant d’avoir un meilleur parcours scolaire et d’éviter les échecs par des stratégies adaptées à sa condition.
Les orthophonistes de Serespro peuvent évaluer et traiter votre enfant, consultez dès maintenant!