Motricité globale et motricité fine : mon enfant accuse-t-il un retard de développement?

 In Ergothérapie

Mon enfant s’enfarge et tombe lorsqu’il marche.
Mon enfant n’arrive pas à découper avec un ciseau.
Mon enfant est incapable d’attraper un ballon.
Mon enfant ne mange toujours pas avec sa fourchette.

Les inquiétudes reliées au développement moteur de l’enfant sont nombreuses. Parfois causées par des attentes simplement trop élevées de la part des parents, d’autres fois réellement considérées comme des retards de développement, la meilleure chose à faire lorsqu’on s’inquiète du développement de la motricité de son enfant est de consulter, soit le médecin de famille qui est la référence à privilégier, soit un ergothérapeute, spécialisé dans le développement moteur.

Les séquences de développement de la motricité selon l’âge sont assez précises et leur acquisition se fait de manière généralement régulière. Il est toutefois important de considérer que le développement de chaque enfant lui est propre et personnel et que celui-ci peut être influencé par la génétique, par la personnalité, les intérêts et la stimulation qui est offerte.

Développement de la motricité globale

La motricité globale réfère aux mouvements généraux du corps. Elle permet d’acquérir l’équilibre, la coordination, d’utiliser les grandes chaines musculaires dans la réalisation de mouvements. Par exemple, la motricité globale permet de marcher, de courir, de sauter, de se tenir en équilibre, d’aller à vélo, etc.

C’est habituellement la motricité globale qui est la plus stimulée durant la petite enfance. Et c’est aussi le développement de la motricité globale qui contribue au développement de la motricité fine.

Développement de la motricité fine

La motricité fine réfère à l’utilisation des bras, et plus particulièrement des mains. Elle correspond aux mouvements plus petits et plus précis que l’enfant doit être capable d’accomplir. Par exemple, c’est l’habilité à utiliser un crayon, saisir des petits objets et les manipuler, faire du bricolage, tourner les pages d’un livre, etc.

Les signes qui indiquent de possibles retards de développement moteur

Les différences individuelles du développement moteur sont normales. Les habiletés motrices de chaque enfant doivent être considérées globalement avant de conclure à un retard. Ce n’est pas parce qu’un enfant de quatre ans n’arrive pas à faire des entailles au ciseau qu’il a un retard de développement de sa motricité fine.

Voici quelques indicateurs par âge qui pourraient vous inciter à consulter :

  • Vers 1 an votre bébé est incapable de se tenir debout lorsqu’on le tient.
  • Vers 1 an votre bébé ne s’intéresse pas aux objets, ne les prend pas dans ses mains, ni ne joue à les mettre dans un récipient ou encore, il n’agite pas son hochet.
  • Vers 2 ans, votre enfant ne marche pas ou marche sur la pointe des pieds.
  • Vers 2 ans, votre enfant ne joue pas à empiler, à imiter, à faire rouler les objets, etc.
  • Vers 3 ans, votre enfant ne gribouille pas des petits dessins.
  • Vers 3 ans, votre enfant ne collabore pas à son habillement : remonter la fermeture éclair, enlever ses bas, remonter les culottes, etc.
  • Vers 4 ans, votre enfant ne contrôle pas l’ouverture/fermeture du ciseau pour faire des entailles dans une feuille.
  • Vers 4 ans, votre enfant éprouve de la difficulté à attraper un ballon et à le lancer.
  • Vers 5 ans, votre enfant n’est pas capable boutonner et déboutonner une chemise.
  • Vers 5 ans, votre enfant ne réussit pas à sauter sur un seul pied sur une courte distance.
  • Vers 6 ans, votre enfant n’arrive pas à pédaler sur une petite bicyclette munie de roues stabilisatrices.
  • Vers 6 ans, votre enfant est incapable de découper des formes simples comme un cercle ou un carré en suivant un tracé.

Nul besoin d’attendre que l’enfant fasse son entrée à la maternelle pour constater ses difficultés motrices, que ce soit pour la motricité globale ou la motricité fine. Si vous avez un doute, en tant que parent, être proactif et consulter permettra de commencer tôt les interventions si nécessaire et favorisera une entrée scolaire plus positive pour votre enfant.